LE TEMPS FAVORABLE, par Naomie

2 Corinthiens 6/2 – Car il dit : Au temps favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut.

Combien d’entre nous sommes fatigués, lassés d’avoir espéré et de n’avoir rien vu arriver du fruit de notre attente ? Je puis vous assurer que si vous pensez être seul en ce cas vous faite erreur. La lassitude s’est emparée de bien d’entre nous, et aujourd’hui, pour beaucoup, ces mots demeurent ce qu’ils sont, sans être porteurs de la promesse, mais juste porteurs d’illusion.
La Parole de Dieu n’est pas une illusion. Elle est vivante pour nous les vivants, et nous devons non seulement nous l’approprier, mais ne pas la lâcher, jamais. Car elle, elle ne nous lâche pas.
Qu’est ce que parole veut exprimer ? Une ferme assurance que le temps est maintenant favorable, et que nous sommes maintenant secourus dans nos besoins spécifiques personnels et nationaux.
Le Saint d’Israël d’affirmer que nous avons été exaucés dans la temps favorable pour nous, et que nous sommes exaucés parce que c’est maintenant le temps de l’accomplissement de la promesse de Dieu faite pour qui elle a été donnée.
II Rois 7 /18 – L’homme de Dieu avait dit alors au roi : On aura deux mesures d’orge pour un sicle et une mesure de fleur de farine pour un sicle, demain, à cette heure, à la porte de Samarie…. Quand bien même l’Eternel ouvrirait une fenêtre dans le ciel ;.. cela ne se pourrait pas !
Dieu à fait une promesse, celle de concrétiser sa parole faite à ses enfants, d’arroser leur terre devenue stérile, et de redonner de la vigueur à leurs os. Mais certains n’ont pas cru, non pas par manque de foi, mais par lassitude, ils s’essayèrent sur le bord du chemin, attendant de voir, s’il restait quelque chose à voir.
J’ai été lassée, fatiguée et usée par tous les éléments de la terre et du ciel qui se sont acharnés sur ma vie depuis bien des années. Malgré tout, je crois encore que va venir très prochainement le JUBILE promis par « Je Suis » parce que le jubilé des hommes n’a pas eu lieu.
A aucun moment nous avons pu nous écrier que Dieu était l’auteur de cette merveilleuse promesse de Jubilé spirituel, rejaillissant sur terre.
Ce matin, pour la première fois et depuis longtemps, j’ai demandé à Yéshua le Jubilé divin sur l’Afrique, dans les airs, sur la terre, dans les eaux ; Jubilé pour les familles, pour les individus, pour l’Eglise du Seigneur ; Jubilé pour ma vie et celle de ma famille fortement éprouvée ; Enfin oui, j’ai réclamé au Dieu Eternel Sa promesse.
Et sa réponse est qu’au jour favorable nous avons été exaucés… C’est le jour favorable ! C’est MAINTENANT !
Côte d’Ivoire ! Prépare-toi a entrer dans ton Jubilé !
Afrique ! Prépare-toi a entrer dans ton Jubilé !
Hommes et femmes, serviteurs et servantes du Saint d’Israël ! Préparez-vous a entrer dans votre Jubilé.
Dieu dit : au jour favorable je t’ai exaucé… C’est aujourd’hui le jour favorable, c’est aujourd’hui le jour du salut !
Celui qui vit dans le péché n’aura pas de part à cette réjouissance parce que le salut n’est pas pour le péché ! J’atteste que le salut n’est pas pour le péché ! Si le pécheur se repent à ce jour, il obtiendra faveur et pardon, et il pourra dès lors jouir des mêmes joies obtenues par les participants au Jubilé, jour de joie et de liesse pour tous. – Ezéchiel 33.
Le Jubilé est une période bien définie, qui permet l’affranchissement de tous et de toutes des servitudes humaines, afin d’obtenir faveur de Dieu par l’intermédiaire des hommes.
Dieu est le Donneur d’Ordres et le Prestataire de services auprès de ceux qui s’attendent à lui. Nous avons un exemple flagrant lorsque ce dernier se déferra de ses vêtements afin de laver les pieds de ses disciples, tout en affirmant que notre manque de compréhension trouverait un jour son explication.
Dieu explique à ce jour qu’en donnant le jubilé à la terre africaine, c’est le prémisse du Jubilé de la terre qui aura bel et bien lieu un jour prochain. En attendant, c’est le jour de l’exaucement pour la terre d’Afrique, via la Côte d’Ivoire.
Un affranchissement des servitudes conduisant à la stérilité ; affranchissement et passage au-delà du fleuve, afin d’entrer dans la sérénité d’une terre promise.
Beaucoup diront : cela ne se peut, et quand bien-même Dieu ouvrirait une fenêtre dans les cieux, cela n’arriverait pas ! Alors je dis : pour ceux qui espèrent ils y aura provende abondante dans le fruit germé puis arrivé à maturité de l’espérance, mais tous les autres le verront, sans y avoir participation.
Lorsque Dieu béni, il le fait sans mesure, il en est de même lorsqu’il maudit ! Oui Dieu peut maudire, il l’a fait en ce qui concerne Afrique, quand sa malédiction se posa sur Canaan, fils de Cham, petit-fils de Noé. Souvenez-vous du jour ou enfin l’Esprit saint fit connaître à sa servante sa volonté de briser enfin ce lien de servitude engendré par la malédiction ancestrale.
C’est aujourd’hui le jour du secoure dit le Seigneur parce que c’est le jour de l’exaucement de la promesse.
Des septiques proclameront sur la surface de la terre que cela n’est pas réel, que cela ne peut pas se faire ! Je vous le dit : la fenêtre a été ouverte dans le ciel, et la manne spirituelle va couvrir la Côte d’Ivoire, puis ce sera le tour d’Afrique, qui connaîtra alors le vrai jubilé de Dieu, qui n’a aucune commune mesure d’avec le jubilé des hommes.
Un jour qu’arrivait le temps du Jubilé de la Côte d’Ivoire, l’Esprit saint me fit savoir qu’il n’y aurait pas de jubilé des hommes, et que seul, serait le jubilé de Dieu. Le temps est passé et bien d’entre nous ont été découragés parce qui se voyait. Mais le Royaume de Dieu s’est bien approché de nous, et la manne de Dieu va descendre sur ceux qui espèrent encore.
Malgré ma fatigue, j’espère encore ! Malgré ma lassitude, j’espère encore ! Malgré les paroles entendues qui auraient tendance à me faire détourner du chemin tracé pour nous, j’espère encore !
Malgré la croix élevée, et Christ au tombeau, j’espère encore ! Sa résurrection m’affirme que j’ai raison d’espérer.
Malgré mes incapacités physiques, j’espère encore !
Parce que je crois que Christ est Dieu souverain ayant vaincu par son sacrifice les Puissances du Mal, j’espère encore !
J’espère vous rencontrer, dans le Jubilé de Dieu et la délivrance des « saints » de Dieu ; J’espère encore !
Et vous ! En quoi espérez-vous encore ?
Quelle est votre foi dans le saint de Dieu, dans le Jubilé promis par « Je Suis » et pour l’accomplissement de la promesse divine ?
Si nous croyons ensemble, notre amour pour cette terre fera son œuvre parce que Dieu dit : au temps favorable je t’ai exaucé ; C’est AUJOURD’HUI le temps favorable.
A très bientôt dans la joie d’être ensemble à élever nos mains et nos cœurs dans la vérité de Dieu jusqu’à ce que nous soyons enivré du vin doux de l’Esprit saint, partageant ce qui ne sera plus espérance puisque nous vivrons ce temps de la bénédiction.
SHALOM A VOUS TOUS. Après la désolation, c’est le temps DU JUBILE DE DIEU.
Psaumes 126/6 – Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes

COMME AU TEMPS DE NOE, par Lazare Koffi Koffi

COMME AU TEMPS DE NOÉ

COMME AU TEMPS DE NOÉ

Eburnie, ô ma belle Patrie, comme au temps de Noé
De corruption, elle est désormais amplement vêtue.
Ses enfants devenus fous, manipulés et vendus,
Par les puissances voraces et les forces des ombres
A longueur de journées et sans répit, de décombres
La souillent et l’outragent d’actes ignobles et dépravés.

Ils vivent dans la perversité insolente tous les jours
Ils se croient tout permis car surhommes de naissance
Ah ! Pauvres mortels vivant sans grande intelligence
Car, pétris de vanité, ils crachent du venin pour exister
Et agir sur les consciences faibles toujours heurtées
Par leurs démesures exposées à tous les carrefours.

Dans une parfaite et cotonneuse entente très ambitieuse
Avec l’aide des rois, des obus et autres armes robustes
Ils ont réussi à éloigner de mon peuple l’homme juste
Lui, l’intègre devant Dieu et le nationaliste passionné
Qui ne désire que, pour ses compatriotes, la liberté
Et le bien-être social vécu dans des cités heureuses.

Ils ont décliné l’offre de l’arche du salut du combattant
Remplie de nos espérances en une nation vraiment libre
Qui vogue vers des rives bleues radieuses avec équilibre
Ils ont préféré l’ignoble soumission à la souveraineté
Esclaves toujours dans l’âme et du colon complexés
Le maitre des sésames de leur vie demeurant le Blanc.

Car, ils sont tous des apatrides et des bâtards endurcis
La Patrie n’a de valeur que pour leur convoitise du gain
Éternellement enclins à imposer l’image rustre de Caïn
Et à déchirer le tissu de l’unité sacrée des nationaux
Ils prospèrent dans l’infamie et les gestes immoraux
Prompts à violer sans gêne le droit inaliénable à la vie.

Aussi paraissent-ils, ivres de trahisons démentielles.
Ambitionnant de détruire au sein du peuple engourdi
L’image du vrai élu et de voir son auguste nom noirci
Ils s’échinent, jour et nuit, à le déclarer fini et impotent.
Afin de prendre sa place et contenter leurs mandants
Ils le privent de tous ses apparats de leader naturel.

Tandis que l’horrible grand masque court à l’Elysée
Pour lustrer ses carnavals devant ses grands maîtres,
La cagoule usée refuse le déshonneur de la retraite
Et s’accroche au jeu d’échec désuet de la politique
Quand un troisième larron se met face aux portiques
Comme un écran pour brouiller les cartes à jouer.

Mais ils ne parviendront point à leur fin. Loin de là !
Car, les Eburnéens depuis longtemps dévirginisés
Attendent le moment de leurs exploits aux aguets
Pour hurler leurs colères sur leurs hypocrites visages.
Rien ne résistera alors à leur mouvementé passage
Qui traînera dans l’abîme tous les félons et les goujats.

Alors, sous un doux soleil, dans la justice et l’équité
Nos champs reverdiront à jamais et la vie renaîtra
La joie reviendra dans nos maisons comme autrefois
Car, comme Noé, notre élu bien-aimé en consolateur
Viendra sauver notre peuple du naufrage dévastateur
Pour le conduire vers la terre promise des libertés.

 


Lazare Koffi Koffi
Exilé politique

Et le Seigneur dit : Parle et ne te tais pas ! par NAOMIE BETHEL

Et le Seigneur dit :

Parle et ne te tais pas !

Qu’ils écoutent ou pas, parle… car j’ai un

peuple nombreux !

Ézéchiel 2/5 – Qu’ils écoutent, ou qu’ils n’écoutent pas, car c’est une famille de rebelles, — ils sauront qu’un prophète est au milieu d’eux.

Actes 18/10 -Car je suis avec toi, et personne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal : parle, car j’ai un peuple nombreux dans cette ville.

Par Naomie le 15 Août 2014.

Cette parole fut adressée à Paul, qui se considérait comme un avorton, le plus petit d’entre ses frères, et j’avoue qu’il m’est difficile de me considérer au dessus de vous, moi qui ne suis que peu de chose devant les hommes. Mais là n’est pas le sujet de ce message, son sujet est le suivant : nul n’est prophète dans sa patrie (dans sa maison)

Matthieu 13/57 -E t il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison.

 

Depuis le temps des premières prophéties jusqu’à celles de maintenant, il est une continuité parfaite, parce que seule, la vraie prophétie ne meure pas, et nul n’a le droit de la manipuler, que ce soit pour un intérêt général, ou personnel, pour satisfaire à une envie, ou pour parfaire une pensée. Seule l’Esprit saint peut souffler le vent de l’Esprit saint et faire que celui qui la reçoit, celle qui l’entend et la transmet, le fasse de façon naturelle afin que cette dernière soit comprise et crédible.

Il est une chose que je regarde depuis maintenant 40 années dans la joie de servir Christ Yéshua, combien de juges se sont élevés et s’élèvent encore, brandissant droit au dessus de leur tête leur certitude et leur jugement alors que la Parole de Dieu ne se juge que par elle-même puisqu’elle provient de « JE SUIS ».

C’est à la lumière de l’Ecriture sainte, et parce qu’elle se concrétise dans le délai imparti par Dieu que cette prophétie se vérifie comme véritable ou bien comme tromperie.

 

C’est pourquoi, ayant une fois pour toute abandonné toute discussion stérile concernant le rôle spirituel qui m’a été confié par notre Seigneur, qui me juge en juste justice, qui combat pour moi quand ma faiblesse se fait par trop ressentir, et je peut constater combien est grande sa patience envers ses enfants, et grande sa bonté envers son humble servante.

 

Le Saint d’Israël de dire, parlant de lui-même, qu’il ne serait pas accepté parmi les siens, et rien de nouveau sous le soleil. Cette parole attristante clamée par christ Yéshua : tant de fois j’ai voulu te réunir, Jérusalem – Luc 13/34 – Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble sa couvée sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! Expliquez-moi ce qui a changé dans notre monde moderne actuel ?

 

Encore une fois j’ai la tristesse de constater combien le peuple de Dieu est rebelle et rébarbatif en ce qui concerne la vérité, et comment pourrais-je taire la vérité juste afin de satisfaire à l’orgueil, à l’envie de quelques « âmes éclairées » ? C’est Dieu mon juge, alors terre, fais silence et écoute la voix du Seigneur qui à ce jour s’adresse à toi encore, jusqu’à ce que Christ présent, l’Esprit saint absent, le silence sur terre…

 

Terre !

ECOUTE LA VOIX DE CELUI QUI DIT :

TERRE FAIS SILENCE ET

ECOUTE-MOI !…

Quand Dieu livre « Saül entre les mains de David ! »

Oui ! Premièrement, il y eut Saül oint, parce que le peuple méchant n’était plus désireux d’être sous la « coupe » de Dieu, et il se permis de réclamer à Samuel le prophète de lui trouver un roi afin que ce dernier domine sur eux, et surtout, afin de ne plus être distinct des autres nations, mais de leur être semblable !

1 Samuel 8/5 et 6 … Ils lui dirent : Voici, tu es vieux, et tes fils ne marchent pointsur tes traces ; maintenant, établis sur nous un roi pour nous juger, comme il y en a chez toutes les nations. Samuel vit avec déplaisir qu’ils disaient : Donne-nous un roi pour nous juger. Et Samuel pria l’Eternel.

1 Samuel 8/19 – Le peuple refusa d’écouter la voix de Samuel. Non ! dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous, 8/22 – Et l’Eternel dit à Samuel : Ecoute leur voix, et établis un roi sur eux. Et Samuel dit aux hommes d’Israël : Allez-vous-en chacun dans sa ville.

1 Samuel 10/19 – Et aujourd’hui, vous rejetez votre Dieu, qui vous a délivrés de tous vos maux et de toutes vos souffrances, et vous lui dites : Etablis un roi sur nous ! Présentez-vous maintenant devant l’Eternel, selon vos tribus et selon vos milliers.

 

Pauvre Samuel ! Ce dernier va oindre roi celui que dieu à choisit pour son peuple, mais voyez comment l’épopée s’acheva, dans la haine entre deux hommes, entre deux clans. Les deux hommes, tous deux choisis par Dieu pour être à la tête de son peuple, et comment les deux fonctionnèrent jusqu’à l’évincement du premier pour l’élévation du second, et comment le deuxième, David, eu l’occasion de se venger maintes fois sans jamais porter la main sur l’oint d l’Eternel.

 

Cela ne vous parle pas ? Moi oui !

 

Il y avaient deux hommes : Laurent Gbagbo et Allassane Ouattara.

 

Le premier, oint par le Seigneur, perdit très vite son onction à cause de sa rébellion envers celui qui l’avait établit, et son rejet fut vite visible par tous. Un autre homme, également choisit par le Divin, également oint par Dieu pour tenir ce poste de premier à la tête de son pays, fut à son tour rejeté à cause de sa rébellion envers Dieu.

Imaginez le désarroi de la nation toute entière tournée vers deux hommes sans tenir compte de la main agissante de Dieu.

 

Tout comme Saül, Laurent Gbagbo fut déchu, et sa « mort » politique établie à la face du monde entier. Saül perdit la vie, tout comme son fils Jonathan, ami de David, L.Gbagbo à perdu sa liberté.

Arriva A.D.O. Qui dès le début de son mandat, fut controversé, tout comme il fut fait pour David, suivit seulement par une « poignée » d’hommes à sa suite. Souvenez-vous comment Nabal, un simple homme du peuple, s’opposa à David dans sa requête afin de satisfaire aux besoins de ceux qui le suivaient tout comme pour lui-même. Nabal mourut, mais est-ce là le sort réservé à ADO ?

 

La Côte d’Ivoire se trouva dans une position embarrassante puisque, tout comme Saül et David, deux hommes prétendaient être les seuls oints pour ce peuple ivoirien, et le monde s’interrogeât sur cette situation fort peu banale. Saül l’homme du passé, David celui du futur, et tous les deux rebelles à Dieu.

Alors il se passa ceci : Saül (L.GBAGBO) devint l’homme du passé, et David (Ouattara) celui du présent. Mais ce présent fut vite changé en passé et une bande de temps devint vacante, sans occupant.

La même situation du passée se renouvelait et malgré les deux prétendants du passé (Saül et David) et ceux du présent (L.Gbgbo et Ouattara) la même situation : 2 hommes pour un poste, 2 hommes tous deux accrédités par « JE SUIS » et tous deux rejetés à cause de leur désobéissance à la volonté divine.

Un homme retiré de la scène politique, un autre avec une position en pointillée ! Alors que va-t-il se passer ?

Il nous a été parlé « DU SAMARITAIN » et c’est celui-là qui va officier afin que s’accomplisse la volonté de Dieu en faveur de la Côte d’Ivoire et de son peuple assoiffé et affamé de la présence du Tout-Puissant.

 

Tout comme David qui en eut l’occasion en son temps, le respect de l’onction fut tenu, et attendit avec patience le temps de Dieu afin d’entrer dans son « ministère » de roi-prophète sur Israël, il en est ainsi du « Samaritain » à qui « JE SUIS » va permettre une action contre toute attente, spectaculaire aussi, puisque inattendue, mais dans le respect de la volonté de Dieu.

C’est en agissant ainsi que « le Samaritain » verra son action comme imputée à justice par le Seigneur. Le sort de L.Gbagbo est lié à ce que le Samaritain ne permettra pas que la vie lui soit ôtée d’une manière quelconque, il sera réclamé justice divine pour lui.

 

ET LE SEIGNEUR DE DIRE : PROPHETISE ENCORE !…

« Le temps impartit pour les peuples et les nations s’est écoulé au sablier de Dieu!

Maintenant, il n’y aura plus de délai dans l’accomplissement de LA PAROLE parce que le temps est inversé, parce que maintenant le temps de LA PROPHETIE DU LIVRE (LA BIBLE) est venu.

Tout genou s’en viendra à fléchir et tomberont sur leur face les orgueilleux de la terre.

PARLE ET NE TE TAIS PAS… PARLE ENCORE ! »

Alors je parle encore !

« L’Afrique crie : qui peut nous délivrer de cette malédiction séculaire qui nous maintient courbée comme sous les fers ?

Qui peut intervenir dans cette course contre la mort ?

Qui peut faire tomber les chaînes de la servitude ?

Christ Yéshua est LE SEUL à pouvoir agir en répondant Afrique à tes attentes, parce qu’à la croix (que certains n’aiment pas te voir te tourner) IL A VAINCU LA MALEDICTION DE LA MORT, tout comme la prophétie dit et annonce que la fin de la malédiction qui va intervenir sur Afrique a été manifesté afin que cela soit su et connu, et que l’Esprit saint n’est pas mensonger.

Afrique ! Sache-le bien ! Dieu entend ton cri et il te sauve, parce que l’Eternel garde tous ceux qui l’aime, et il détruit tous les méchants. »

(confirmation en Ps.145/19)

UNE NATION DIVISEE CONTRE ELLE-MEME NE PEUT PAS SURVIVRE , et UN PAYS DECHIRE PAR LA GUERRE CIVILE NE PEUT PAS SUBSITER.

CELUI QUI NE PROPOSE PAS LA PAIX EST UN DIVISEUR ET SON REGNE EST CELUI DE LA

TERREUR.

IL NE PEUT PAS Y AVOIR DEUX COEURS DANS UNE SEULE ET MEME POITRINE , et la haine cachée est plus forte que la colère affichée : la rencoeur s avère être un écueil , une épée à double tranchant.

L’homme doit cesser de s’illusionner sur le mensonge de l’homme, mais il se doit de rechercher activement la face du Seigneur tant qu’il se trouve encore.

Je continue de parler…

AFRIQUE ! ATTENDS-TOI A RENCONTRER TON SEIGNEUR !

Un frère africain m’entretint d’un texte tiré de ESDRAS 1 / 2 à 5 et voici comment parle le Saint d’Israël afin que son peuple entende ce qu’il veut lui faire connaître :

« Il y aura un faible reste qui se devra donner pour tâche de rebâtir ma maison spirituelle. Un faible reste qui pourvoira librement à cette reconstruction, à cette grande Assemblée à la gloire du nom du Fils Oint et saint, et cela afin que soient balayées les ordures de la fille de mon peuple ; Afin que soient circoncis les cœurs ; Afin que les rosées du ciel tombent sur la race des élus ; Afin qu’Afrique entre pleinement dans le fleuve de la bénédiction ; Afin que la vérité éclate et que s’efface la « vérité » des faux prophètes établis qui tremblent pour leur règne ; Afin que le peuple participe à la bénédiction et partage le lait et le miel. »

Selon Amos 9/9 il est affirmé par le Seigneur que l’Israël spirituel sera sassé, secoué, criblé, sans qu’il ne tombe un seul grain à terre.

Par incrédulité dit le Seigneur, ceux qui fuient verront mais ne participeront pas, ils seront dispersés aux quatre coins du monde, tel un nouvel exode. Ils n’ont pas cru en la promesse de la délivrance dit le Seigneur.

Toutefois seront relevées les ruines, les restes « de Jacob » et la vérité sera rétablie sur Afrique.

EN CE QUI CONCERNE LE GOUVERNEMENT DE LA COTE D’IVOIRE :

celle-ci sera gouvernée PAR VERITE ET JUSTICE (Yéshua)

Bénédiction accordées dans la vision des prophètes et aux serviteurs vrais. Apocalypse 22/6

Une sélection va se produire par le biais de « JE SUIS » qui va faire le tri de ceux-là dont il va servir afin d’établir son règne en Côte d’Ivoire, puis en Afrique.

Les incrédules vont connaître la colère du Dieu « JE SUIS »

Il n’y aura pas de possibilité d’attribution d’une œuvre spirituelle au niveau charnel – les « Samballat et autres » n’auront pas de possibilité d’entreprendre l’action dirigée par le Seigneur, et c’est alors que l’autorité « du Samaritain » sera reconnue – une reconnaissance de « droit (?) »

Le Seigneur dit : qui peut sonder l’Esprit de l’Eternel ? Il appelle les choses et elles sont.

C’est par lui-seul que toutes choses arrivent, tout comme la délivrance, par la puissance de JE SUIS. - Esaïe 40/3 et 26.

NOUS DEVONS AVANCE EN PLEINE EAU !

Il va se produire l’abolition de toutes formes d’esclavage, renvoyer libres serviteurs et servantes.

Nous aussi avons été délivrés de la maison de la servitude, ceci dans la 7ème année de l’Alliance.

Celui qui revient sur sa parole sera l’objet de la colère de Dieu.

PRESCIENCE DU JUBILE.

DANS LE TEMPS DE FAMINE, VOUS MANGEREZ COMME JADIS LES PAINS DE PROPOSITION PLACES SUR LA TABLE DU SEIGNEUR.

« Le mal qui ronge le corps du Président (ADO) ivoirien est pareil à un ver dans un fruit ; C’est un ver qui ne meure pas, ce ver s’attaque aux organes vitaux et agit comme le ferait une perforeuse ; Il vrille l’organisme pour pénétrer plus avant pour mieux se développer.

Il touche également certaines parties du squelette en pénétrant les matières molles de ce dernier.

Il déclenche la fièvre et provoque le feu dans l’organisme. »

L’Unité africaine est plus qu’un projet, c’est pure réalité ; Les frontières établies ne sont pas de Dieu.

Tout comme l’arbitrage humain, les verrous seront brisés dès lors que la malédiction le sera également.

L’Unité apparaîtra non pas sous le signe de l’uniformité, mais dans celui de l’égalité.

  • ENTENDRE LA VOIX DE DIEU

  • COMPRENDRE LA PAROLE DE DIEU

  • APPLIQUER LA VOLONTE DE DIEU.

J’aimerai maintenant vous partager un autre des aspects de la prophétie lorsqu’elle est donné par qui elle doit être dispensée aux hommes ; c’est pour cela qu’elle est donnée, c’est pourquoi JE SUIS parle encore de manière tangible à l’humanité. Cette dernière n’aura pas l’occasion de dire son ignorance.

Le 30 Juillet dernier, alors que depuis des semaines je me tiens devant le Seigneur dans le soucis constant de refaire le chemin en arrière afin de savoir si je n’ai pas dévié du chemin qui était ouvert pour moi, que je me sens très mal et que je pleure, sans consolation aucune, l’Esprit saint me redira au travers de Esaïe 6 que je ne sois plus m’attarder à ce qui fini par être confusion en moi, mon appel est réel.

Puis vient ceci confortant cela :

« Ne pas accorder de crédit à ceux qui veulent influencer le cours de la prophétie. La prophétie vient de Dieu, et nul ne peut se l’approprier. Nous ne pouvons que nous incliner devant Dieu et le vénérer de ce qu’il parle encore de manière tangible à l’homme »

Jérémie 12/5 – savoir faire confiance quand bien même les circonstances paraissent contraire ».

Le 31 Juillet au matin :

« Et la voix des prophètes s’est élevée dans les déserts et nul n’a écouté !

J’ai dis : ne touche pas à mon oint, ne le regarde pas comme l’agneau sacrificiel !

Celui qui outrage sera outragé et le prix du sang sera réclamé.

Je me posterai en juge équitable, recherché pour ma juste justice et pour mon équité, jugeant le coupable comme tel, graciant l’innocent et celui-là qui se repent.

Ce n’est plus un murmure qui monte de la surface de la terre à l’oreille de Dieu, mais c’est un roulement du tonnerre, suivit de la foudre éclatante qui monte vers le ciel.

Celui-là qui ne veut pas fléchir le genou devant le trône saint portera en lui le fruit de sa rébellion, et le « déserteur » sera également châtié, au même titre que le menteur.

Le méchant se saurait se glorifier de sa hardiesse, et celui qui procure des joies éphémères recevra le fruit de sa défection.

Je ne tiendrais pas le coupable pour innocent ; J’ai dis : honorez la veuve et consolez l’orphelin ; Mais a celui qui ne fait ni l’un ni l’autre, il y aura un prix de sa méchanceté révélée.

Celui qui touchera à mon oint, à « MON CHOIX » portera en lui le fruit de sa trahison.

C’est après un âpre combat que Pharaon s’inclinera ; Ce fut au prix de sa vie.

J’ai dis : que l’on écoute !

J’ai parlé : que l’on entende !

J’ai averti : qu’il soit pris garde et qu’aucune de mes paroles ne soient bafouées ni livrées au vent de la destruction et de l’oublie .

L’homme n’a pas suivit mes ordonnances et il a bafoué mes commandements. Il s’est oint d’importance, reléguant loin de son âme ce qui était sa parure dans la gloire du Père.

Il s’est assis sur les hauteurs et il a débridé son orgueil et sa vanité, débridant tous ses mauvais instincts.

Il a pensé que je ne voyais pas sa défection, sa rébellion, sa forfaiture ?

Il a par son péché, ouvert le ciel afin que vienne parmi les peuples le Fils couronné de la gloire du Père.

C’est alors que fut précipité l’orgueil de l’Esprit du monde dans le monde devenu cloaque.

Plus de certitude, plus rien de pareil. Le royaume de l’homme est ébranlé et il a chancelé sur ses bases alors que s’approchait de lui le Royaume de Dieu.

Homme ! Tu as opprimé tes frères et déshonoré tes sœurs, en désavouant ton sang.

Homme ! Peu scrupuleux de ton héritage, méprisant ta lignée, tu favorise la méchanceté au détriment de la bonté et de l’amour.

D’une fosse tu as été tiré de multiples fois ; Combien de fois revendiqueras-tu l’héritage de Saül ? Combien de fois devrais-je encore te rétablir de ce qui n’est plus un droit ni même un dû ?

Tu revendique fortement ce que tu as perdu, ce qui t’as été ôté et placé sur l’autel de ta vanité ? Tu ne le retrouveras plus !

J’ai ordonné à la grande montagne de fuir de devant le Saint d’Israël ; Que les fils incestueux fuient loin de la face de l’Eternel Dieu.

Sur la montagne du Seigneur, il ne sera plus commis d’actes irrévérencieux, et les fils d’Amon

(EGYPTE) recevront au double de leurs péchés Ainsi parle l’Esprit saint ».

« Compté ! Pesé et divisé ! Ainsi vint la fin du règne de Belschatsar- Daniel 5. »

SHALOM.

J’ai reçu et j’ai donné librement, sans tenir compte de la pensée humaine, ayant depuis longtemps cessé de vouloir plaire à ceux-là qui disputent la sainte parole de « JE SUIS »

Qu’arive la sainte bénédiction qui fera fuir le malheur de la malédiction, que refleurissent les plaines et que les graines et semences portent leurs germes et leurs fruits afin que le nom du Tout-Puissant soit éternellement béni de nous tous qui sommes rendus participants à ses nombreux bienfaits.

Amen.

COTE D’IVOIRE, par Naomie El Bethel

Côte d’Ivoire

shalom.

Par Naomie, le 11 Juillet 2014.

Une bonne nouvelle : « JE SUIS » ne t’oublie pas !

Comment en être assurée ?

Parce que tout ce qui est dit par la bouche du Seigneur s’accomplit, sinon cela ne provient pas de la bouche du Seigneur.


Nous sommes oppressés parce que nous ressentons la fi_n de ces choses terribles qui veulent nous terrasser et nous abattre dans tout ce qui fait notre foi en Dieu, en Christ Yéshua, en la sainte Parole écrite et aux promesses prononcées avec force et autorité.


Dieu est Dieu !

Qui y changera un iota ?

Personne, pas même notre ennemi.


Dieu est Dieu !

Pourquoi ne pas en accepter le fait et refuser d’entrer dans la plénitude de la promesse du salut et du don de la foi, accompagné par le don du Saint Esprit ?


Ce mercredi dernier, 9 Juillet, alors que je me tenais pensivement devant le Seigneur, laissant mon âme vagabonder dans ses promesses et sa parole, il me vint ceci :


« Des instants qui prédisposent à la guerre, d’autres qui laissent entrevoir la paix.

Tout sera comme il a été dit, ni plus, ni moins »


Puis ce jeudi 10 Juillet, toujours dans le même état d’esprit devant Yéshua, je vis se dessiner, un peu dans le flou, une forme de l’Afrique.

Nettement dessinée, la forme « du crâne » plus précisément, avec en tête ceci :

« La Côte d’Ivoire est la base du « crâne » africain ; C’est l’endroit sensible, une ouverture vers l’intérieur de la tête.

De cette base sort la colonne vertébrale, pilier du corps tout entier. C’est une ouverture stratégique qu’il ne faut pas négliger sous peine de rupture d’avec le corps tout entier.

S’il y a distorsion du cou avec violence, il y a rupture suivie de mort (le coup du lapin provoque également la mort) »


Ce jour 11 Juillet, vendredi, même en lisant un passage du livre d’Esther, je ne pensais qu’a ce qui écrit ci-dessus.

La même image me porta a aller voir une carte d’Afrique.

Ma pensée était pour Abidjan, qui allait « subir » un événement crucial, essentiel, fort, de la même manière que ce cou distordu et cette rupture d’avec la tête (la tête de l’Etat ? »

C’est alors que j’ai constaté que la C.I avait une frontière avec le GhANA, puis venait ensuite le Togo et le Bénin.

Cette certitude que sur le même alignement des villes principales d’Abidjan, Accra, Lomé et Porto Novo se fera par amplitude une vague forte concernant tous les exilés de la Côte d’Ivoire.

En fait ces villes en alignement se situent dans le creux de la base du cou africain, et Abidjan est en fait un lieu sensible, un lieu stratégique.

C’est un lieu sensible et stratégique car là reposent les pouvoirs politiques et financiers.


Cet événement devrait ne plus tarder dans sa concrétisation, et j’aimerai dire qu’une des marques sensibles sera dès la venue du Président F. Hollande.


Seigneur !

Tu es Dieu, miséricorde et amour !

Mais terrible aussi lorsque ta main exerce ta juste justice !

Seigneur !

Qu’il en soit fait comme ta volonté l’exige dans la soumission de tes enfants qui attendent avec foi la concrétisation de ta promesse, de tes paroles.


Amen.


COTE D’IVOIRE !


ACCEPTE CETTE PAROLE COMME VENANT DE YESHUA TON

SAUVEUR ET SEIGNEUR.

Parole du Seigneur.

Le Seigneur connaît mon combat, aussi voici la parole prophétique donnée le 30 Juin, dernier jour du premier semestre.

« De tout temps, Dieu à élevé des hommes, tout comme il en a abaissé d’autres ; Il a également élevé l’indigent tout comme il a abaissé le puissant qu’il avait pour un temps élevé.

N’est-il pas le Maître de la destinée de l’homme qu’il a créé ?


Des hommes ont conspiré, se sont entre-tués afin d’obtenir les honneurs de ce monde déchu, sans vouloir admettre que leur pouvoir n’était que temporaire, et qu’un jour, il leur serait ôté.

Ces mêmes hommes, placés à la tête des Nations, ont conspiré continuellement, contre le bonheur des peuples, sans se soucier de leur sort.

Ils se sont rarement conduit comme de bons bergers, et trop souvent, ils devinrent des loups cruels. Ils ont pillé à leur profit, ils ont détruit peu à peu l’espérance et la foi , tout ceci sous le couvert fallacieux d’offrir le bonheur à l’humanité.


Que savent-ils du bonheur à part le leur ?

Qu’est-ce qui leur importe ?


C’est pourquoi, tout homme qui se sera parjuré sera un jour pesé dans la balance de Dieu, et selon ce qui aura été au poids de sa méchanceté, il sera « payé » de retour par le Juste Juge souverain.


J’avais établi un homme selon ma volonté, non pas selon ses mérites ; En fait, à peine son établissement à la tête de mon peuple, il se parjura et il fut dès lors retranché au bénéfice d’un « enfant » qui a son tour devint roi.

Ce ne fut pas les qualités de « l’homme-enfant » qui firent l’objet de ma grâce, mais ce fut le fait qu’il sut se soumettre à la volonté divine.


J’avais établi un homme selon ma volonté, mais rapidement il déchu et fut alors remplacé par un homme « selon mon cœur (ma volonté) »

Cet homme, a l’abri des regards, s’est peu à peu formé dans l’obéissance à la volonté de Dieu.

Tout comme il en fut pour David, il en est pour lui maintenant.


L’homme déchu eu l’occasion de se repentir mais jamais il ne le fit véritablement.

C’est pourquoi aujourd’hui il ne peut pas trouver de repos pour son âme, portant en lui la lèpre de sa méchanceté.

Cet homme, dans son orgueil, sera ce qui a été autrefois pour un autre qui lui fut semblable.

Il sera retranché de façon brutale et impromptue.

Viendra alors au jour l’homme établit à sa place, avant même la déchéance de celui qui est présentement au Pouvoir, à la Tête de la Côte d’Ivoire.


Le Seigneur élève et il abaisse non pas au gré d’une satisfaction humaine, mais toutes choses étant dans l’Alpha et l’Oméga, il tient le monde entre ses mains. »


Après cela, j’ai demandé comme toujours une confirmation au Seigneur – en premier ce fut au travers de sa parole dans Proverbes 16/1 et 2 puis dans Proverbes 16/3 et 4.


Alors que je demandais au Seigneur a quoi nous pourrions reconnaître si cela était bien de sa volonté, voici ce qui me fut sonné de voir devant mes yeux grands ouverts :



Un théâtre important, avec une très grande scène sur laquelle se tenait un homme seul.

Il paraissait menu, étrangement petit sur cette scène vaste et sans aucun décor. Seul derrière lui, un énorme rideau en gros velours (à l’ancienne) rouge sang.

Cet homme, avait terminé son spectacle et saluait une foule silencieuse (mais y avait-il une foule, je ne le sais pas) il saluait comme à la fin d’un spectacle, fortement incliné en avant.

Le rideau, à l’ancienne se ferme en descendant, du haut vers le bas, d’une seule pièce.

Il devait descendre derrière le dos de l’homme, afin qu’il puisse encore saluer, mais il descendit devant lui, le rasant de très près.

L’homme est ESCAMOTE…comme un tour de passe-passe !

Nul affolement dans la salle du théâtre, pour ceux qui sortent, la fin est logique puisque le spectacle est terminé.

En ce qui concerne II Rois 7, il est fait mention de ceci :

7/1 -.Elisée dit : Ecoutez la parole de l’Eternel ! Ainsi parle l’Eternel : Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d’orge pour un sicle, à la porte de Samarie. 7/2 – L’officier sur la main duquel s’appuyait le roi répondit à l’homme de Dieu : Quand l’Eternel ferait des fenêtres au ciel, pareille chose arriverait-elle ? Et Elisée dit : Tu le verras de tes yeux ; mais tu n’en mangeras point


Frères et sœurs, ne soyez pas semblables à cet homme qui doutât, à cause de son incrédulité, il vit la bénédiction se répandre sur le peuple mais pour lui, il mourut.




PAROLES PROPHETIQUES

reçues le 8 Juin 2014 ,

jour de LA PENTECOTE.

Parce qu’il y eut ce que nous appelons l’effusion de l’Esprit, que « JE SUIS » affirma répandre DE SON ESPRIT SAINT SUR LES SIENS.

UNE VISION :

Celle d’un drapeau en berne !

Un deuil national qui va « frapper » (surprendre) le monde entier.

Je « voyais » une onde de choc partant de la base du mat soutenant le drapeau en berne, puis aussi la base de ce mat attaquée par une hache afin de le faire tomber.

Dieu dit que tout arbre qui ne porte pas de fruit sera détruit. Mathieu 7/19 – Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.

Luc 3/9 – Déjà même la cognée est mise à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu.

DEUX MOTS :

REFONTE – REFORME.

Après avoir fondu le métal une première fois, parce qu’il y a des scories, le métal sera fondu une deuxième fois s’il s’avère nécessaire pour obtenir du métal de première qualité.

Esaie 1/25 – Je porterai ma main sur toi, Je fondrai tes scories, comme avec de la potasse, Et j’enlèverai toutes tes parcelles de plomb.

Jérémie 26/13 – Maintenant réformez vos voies et vos œuvres, écoutez la voix de l’Eternel, votre Dieu, et l’Eternel se repentira du mal qu’il a prononcé contre vous.

Une refonte de la Constitution,

Une réforme des statuts sociaux et autres changements radicaux.

Les racines des mauvaises herbes arrachées jusqu’au cœur.

Puis j’eus la vision suivante accentuée par des paroles explicatives :

Des hommes africains se pareront des couleurs de leurs clans et tribus désireux de ne plus être noyés dans l’anonymat mondialiste.

Ils seront désireux de se démarquer.

Dans cette affirmation, il faut y comprendre que sans que la main de l’homme se pose dessus, c’est la chute du Système mondialiste qui s’écroule.

Dieu ! Souverain et juste Juge, n’agit pas, ne prends pas conseil de l’homme, mais de son propre Conseil.

Nul n’assiste à Son Conseil, au Conseil de Dieu.

Chacun devra se tenir devant le Tribunal de Dieu qui est le Juste Juge des vivants et des morts.
Sa Juste Justice n’a rien d’avec la justice de l’homme.

L’homme juge l’homme charnel, Dieu juge l’homme spirituel.

En Dieu, le corps de notre chair ne passe pas en jugement, mais il l’est pas le tribunal de l’homme qui juge son prochain selon ses propres critères humain.

Dieu a instauré le « ministère » de LA RECONCILIATION par LA VOLONTE DE DIEU.

. AVEC DIEU

. AVEC L’ASSEMBLEE EPUREE ET SANCTIFIEE

. AVEC CEUX-LA QUI ACCETENT DE VIVRE EN CHRIST

Il se prépare une œuvre spirituelle dénonçant ouvertement le SYSTEME MONDIALISTE EN AFRIQUE NOIRE.

Il y a, a ce jour, une EPURATION PAR LE FEU DES AMES APPELEES A ENTRER DANS CETTE OEUVRE SPIRITUELLE D’UNE REFORME PROFONDE QUI SE FERA DES QUE S’ACHEVERA L’OEUVRE COMMENCEE A CE JOUR.

Un deuil national d’une personnalité représentative amènera une interrogation d’un grand nombre. Toutefois, puisque l’arbre n’a pas porté de bons fruits, il va être retranché, abattu par la volonté divine.

Puis va venir le temps d’une grande RECONCILIATION autant nationale qu’internationale, et surtout une RECONCILIATION d’avec DIEU « JE SUIS » et avec YESHUA – Une manifestation puissante de l’ESPRIT SAINT sera connue de tous et toutes.

Que la paix du Tout-Puissant « JE SUIS » Dieu Eternel et Souverain, soit votre partage.

SHALOM.

Pour ceux qui ne le savent pas – l’Eternel se présenta à Moïse sous son nom : JE SUIS !

COTE D’IVOIRE ! DIEU A FAIT UNE PROMESSE, par Naomie El Bethel

AFRIQUE ! COTE D’IVOIRE !

DIEU A FAIT UNE PROMESSE, pas n’importe laquelle !

IL A PROMIS TA LIBERATION A MAIN FORTE ET BRAS TENDU !

Psaumes 136/12 – A main forte et à bras étendu, car sa miséricorde dure à toujours !

IL T’AS PROMIS EGALEMENT DE DETRUIRE LA MALEDICTION DE CHAM !

Te souviens-tu ?


Mais tu as regimbé, te soumettant parfois, souvent même, à la voix de ceux-là qui te promettaient la lune mais qui ne purent pas même se sauver.

C’est au milieu des hommes qui tes yeux ont regardé afin de trouver « un sauveur » qui te sortirait de ton improbable sauvetage puisque l’homme ne peut pas se sauver par lui-même.

Et tous les aveugles sur lesquels tu t’es appuyée t’ont entraîné dans les mêmes ornières dans lesquelles ils se sont embourbés – Luc 6/39 – Il leur dit aussi cette parabole : Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse ?


Souviens-toi  de ceux-là qui se parèrent de titre pompeux, se pavanant comme paons au milieu des courtisans, allants jusqu’à se mettre en péril de perdre le salut de leur âme noire et aussi leur propre vie.

Ils s’affichaient comme si tout leur appartenait, et nous avons connu des temps à vomir tant était grand leur péché.

Ta libération est en marche, et déjà, si tu regardes à l’horizon, tu apercevra Celui qui vient, revêtu simplement de l’amour de Dieu, pour toi, pour qu’enfin s’accomplisse LA PROMESSE.


Le Prophète Ezéchiel s’éleva contre les faux prophètes qui t’ont parlé, qui s’adressent encore à toi en ces jours de deuil et de ténèbres, et ses paroles furent rudes envers eux, et envers ceux qui les écoutent.(Ezéchiel 13)

COTE D’IVOIRE !

AFRIQUE !

Dieu a entendu ton cri, et malgré ta servitude qui te pèse sur le dos, il t’a fait savoir, à maintes reprises, que ta délivrance était en action, qu’elle ne saurait plus tarder maintenant, au-delà de sa volonté de mettre en œuvre sa promesse pour toi.


Je vais te dire un secret :


Il fut deux rois bibliques qui marquèrent les esprits de l’homme si fortement qu’on en parle encore à ce jour.

Ces deux rois s’appelaient David et Saül, le premier étant oint par le prophète malgré que le second avait été oint par ce même prophète Samuel – 2 Rois -

Le roi David était le roi de l’espérance, mais également celui du futur, tandis que Saül, roi du présent, était le roi de la désespérance et de la désobéissance envers Dieu.

COTRE D’IVOIRE !

TU VAS CONNAITRE PAREIL ETAT MAIS CE NE SERA PAS COMME TU LE PREVOIS.

IL N’Y AURA PAS DE RETOUR SUR LE PASSE ET UN REGARD NOUVEAU SE FERA POUR LE FUTUR QUI ENTRE BIENTOT DANS TON PRESENT.

Il n’est aucune action humaine qui puisse entraver la volonté divine, et Dieu marque de son sceau qui lui appartient, grand ou petit, noble ou roturier.

Il élève et il abaisse pour le temps qu’il veut !

Tout est entre ses mains, tout lui est soumis !


Les « glorieux » de ce monde seront comme la balle de la semence, elle s’envolera au vent de l’Esprit saint, et plus personne ne tirera gloire de sa propre gloire.

Dieu élèvera celui qu’il veut « honorer » comme le fut Mardochée, du temps de l’Exil d’Israël.

Cela se fera de faon concrète.


Toutefois, et parce que c’est la vérité, parce que la main de Dieu est active dans cette affaire, Satan s’active lui aussi afin d’insuffler le doute dans la pensée des hommes, même dans la pensée des plus affermis dans la foi.

La preuve ?

Marc 8/29 – Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis ? Pierre lui répondit : Tu es le Christ.

Mathieu 16/17 – Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.


Pierre qui sait, qui connaît et qui sait l’identité spirituelle de Yéshua, ira jusqu’à le renier par trois fois afin de « sauver sa peau »

Christ pourtant dira :

Mathieu 10/33 … mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.


Donc vous comprendrez alors pourquoi Christ insistât par trois fois auprès de Pierre en lui disant : Pierre ! M’aimes-tu ?


Jean 21/15 à 17 – Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci ? Il lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux.

Il lui dit une seconde fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre lui répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis.

Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu ? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois : M’aimes-tu ? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes brebis.


Tout s’embrouille, tout s’emmêle et tout semble s’effondre sous nos pieds.

Et nous crions ! Seigneur ! Viens au secours de mon incrédulité !

Ecoutez la voix de Dieu qui crie à ceux qui veulent entendre :

COTE D’IVOIRE !

M’AIMES-TU ?

VEUX-TU REFAIRE ALLIANCE AVEC MOI TON DIEU ?

Alors souviens-toi des Commandements :


TU AIMERAS TON DIEU DE TOUTE TON AME DE TOUTE TA FORCE DE TOUTE TA PENSEE ET TU N’ADORERAS PAS D’AUTRES DIEUX QUE MOI !

Deutéronome 11/1 – Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, et tu observeras toujours ses préceptes, ses lois, ses ordonnances et ses commandements.- 30/6 – L’Eternel, ton Dieu, circoncira ton cœur et le cœur de ta postérité, et tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme, afin que tu vives.

Luc 10/27 – Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.

COTE D’IVOIRE !

PRENDS CONSCIENCE DE L’ENJEU QUI SE TIENT DEVANT TOI !

COTE D’IVOIRE !

Je m’adresse à tes filles :

Moïse, de par la volonté de Dieu, redonna aux filles d’Israël la possibilité d’avoir part à l’héritage des pères morts afin que ne s’éteigne pas leurs noms au milieu de toi.

Alors vas et participe pleinement à ta destinée de fille d’Afrique

Dieu a rétablit ton droit à héritage.

Nombres 27/7 et 28 – Les filles de Tselophchad ont raison. Tu leur donneras en héritage une possession parmi les frères de leur père, et c’est à elles que tu feras passer l’héritage de leur père.

Tu parleras aux enfants d’Israël, et tu diras : Lorsqu’un homme mourra sans laisser de fils, vous ferez passer son héritage à sa fille.

COTE D’IVOIRE :

ENTRE DE NOUVEAU DANS LA JUSTE JUSTICE DE DIEU !

ET TU SERAS REVETUE DU MANTEAU DE LA DELIVRANCE,

selon sa promesse.

Soyez bénis dans le Nom du Saint d’Israël, le

Roi des rois qui revient pour entrer dans son règne de gloire, glorifié par le Père.

©2006

BONNE FETE DES MERES

A TOUTES LES MERES

A TOUTES LES FEMMES

EN CE JOUR QUI VOUS EST CONSACRE

PAR MA VOIE, TOUS LES FRÈRES VOUS DISENT BONNE FÊTE

BONNE FÊTE ET BON COURAGE

DIEU VOUS BENISSE

SHALOM

DIEU SE SOUVIENT DE CEUX QUI LUI APPARTIENNENT, SANS OUBLIER CEUX QUI NE LUI APPARTIENNENT PAS « ENCORE ».

DIEU SE SOUVIENT DE CEUX QUI LUI APPARTIENNENT, SANS OUBLIER CEUX QUI NE LUI APPARTIENNENT PAS « ENCORE ».

Psaumes 115/12 – L’Eternel se souvient de nous : il bénira, Il bénira la maison d’Israël, Il bénira la maison d’Aaron,

Par Naomie, le 11 Mai 2014.

SHALOM.

Comme toutes choses sont parfois surprenantes ; Nous sommes au printemps, et alors que brillait (un peu) le soleil de l’après midi, une giboulée de grêle suffisamment forte pour me faire lever et constater, par la fenêtre, de ce qui arrive.

Pourquoi ce titre ? Simplement parce qu’il correspond à la seule vérité. Jugez-en par vous-même :

Psaumes 103/14 – Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.

Luc 1/72 – C’est ainsi qu’il manifeste sa miséricorde envers nos pères, et se souvient de sa sainte alliance,

Dieu n’est pas homme pour oublier son œuvre et son identité, et il aime nous rappeler ce que nous sommes : esprits faits à son image spirituelle près de lui, esprit à l’image de dieu dans une enveloppe charnelle sur terre. Contrairement à ce que nous sommes, quand cela nous arrangent : oublieux et pécheurs

Jérémie 14/10 – Voici ce que l’Eternel dit de ce peuple: Ils aiment à courir çà et là, ils ne savent retenir leurs pieds ; L’Eternel n’a point d’attachement pour eux, Il se souvient maintenant de leurs crimes, et il châtie leurs péchés.

Lorsque Dieu a usé envers nous de la correction afin de nous inviter à reprendre le droit chemin en sa sainte présence, nous devons en tirer la conclusion qui s’impose, sinon, nous ne sommes que des irresponsables, inconséquents et malhabiles – Proverbes 10/17- Celui qui se souvient de la correction prend le chemin de la vie, mais celui qui oublie la réprimande s’égare.

En bref, il nous faut savoir et puis admettre, que, si le soleil brille pour les bons et les méchants, Moïse quittera la terre d’Egypte avec ses richesses et son peuple alors que Pharaon devra plier les genoux et fléchir son âme devant la toute puissance de Dieu qui aura pourvu selon ses désirs, selon sa volonté, ouvrant sa main pour qui le craint – Psaumes 111/5 – Il a donné de la nourriture à ceux qui le craignent ; Il se souvient toujours de son alliance.

Dieu à « pris à partie » Pharaon !

Lorsque je voulus savoir l’extrême vérité de la profondeur de cette phrase, je fus impressionnée : prise à partie – ACCUSER – ATTAQUER – ATTEINDRE – « LYNCHER » (mise à mort violente) – S’ATTAQUER.

Pharaon, tout comme le Pharaon Ramsès II ou tous les pharaons modernes, à eu l’opportunité de se repentir, ce qu’il n’a su faire en son temps, et maintenant c’est Dieu qui « s’en occupe »

N’est-il pas écrit qu’il est terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant et vrai ? – Hébreux 10/31.

  • un songe dans la nuit du dimanche 3 Mai 2014 -

Dieu n’oublie pas sa promesse, nous savons que jamais sa parole ne retourne à lui sans avoir produit son effet

Psaumes 147/18 – Il envoie sa parole, et il les fond ; Il fait souffler son vent, et les eaux coulent.

Esaïe 55/11 – Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins.

Ce qui m’a été montré alors que je dormais était clair et net au matin à mon réveil ; Il en est toujours ainsi lorsque la volonté de Dieu prend le pas sur ma volonté. Même au travers de songes. Ce que je voyais était comme réel, comme une action concrète s’exécutant devant moi, et je regardais deux mains fortes, juste deux mains, pas de bras non, rien que ces deux mains d’homme qui tenaient fortement, avec assurance, une grosse paire de pinces coupantes .

Ces deux mains agissaient à l’encontre d’un fort grillage, non pas ce que nous appellerions ici, un grillage à mouton, en fer léger, avec de grandes mailles, non pas. Ce grillage était de couleur verte, se noyant dans la couleur du fond de la vision, de la couleur de l’herbe verte. Il était également de grande hauteur, de hauteur d’environ deux mètres (hauteur d’homme grand) – En peu de temps, avec dextérité et maestria, la pince fut insérée entre les mailles du grillage mais ce n’est pas au verrou qui fermait le grillage qui était « attaqué » mais bien plutôt le grillage par lui-même. Et bientôt, je vis une « porte » découpée dans le grillage et nous pûmes passer, celui qui m’accompagnait – Le Samaritain – et moi-même.

Je pense que cela montre, tout comme le songe concernant l’avion et le voyage chaotique et secret le démontrait, que l’action ne peut se faire qu’en cachette, en « silence » en secret.

Je souhaitais toutefois vous en faire bénéficier afin que ceux qui commencent à se lasser, l’âme alanguie et fatiguée, sache bien que Dieu ne nous oublient pas.

Nous avons pour fâcheuse habitude de consommer « rapide » sans essayer d’analyser ce qui est dans notre assiette, c’est l’époque qui veut cela. Moi je dirai plutôt que la paresse et la facilité sont à l’origine de cette habitude ; Après, lorsque notre santé décline, nous commençons à chercher pourquoi cela, pourquoi ces maladies, ces stress et fatigues jusqu’alors inconnus. Remontons à la source, analysons et comprenons que notre société est tellement pourrie, jusqu’à la moelle, que nous acceptons l’étalage du péché à la face du monde, que nous nous soumettons à la dictature du monde, prêts que nous sommes à nous y soumettre,

plébiscitant, lors d’un concours de chants, un « christ barbu » vêtu d’une robe moulante, se faisant qualifier « d’elle » … Ou allons-nous ?1 Thessaloniciens 4/4 …c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté,

Et bien, cela est le reflet de l’église purulente d’aujourd’hui. Ne dites pas que je suis dans l’exagération, après tout, n’y a -t-il pas eu quelque années en arrière, une tentative d’implanter dans les pensées et dans les meurs de l’église le principe mondial de la « pyramide » celle-là même que nous voulons pour certains dénoncer ? Mes bien aimés, nous allons à la dérive, il est temps de se ressaisir avant que la main de Dieu ne s’abatte lourdement sur nous.

Il est écrit que ceux et celles qui auront tenu le choc jusqu’au bout, fuyant l’esprit luciférien, quittant Babylone, au grand dam des bien pensants et des religieux mondiaux, seront à toujours dans le temple de Dieu, établis comme des colonnes dans le Temple, avec le nom de Dieu sur leur front.

Voilà la vérité - Apocalypse 3/12 – Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

Mais avant cela, il faut vaincre le monde, le mal et surtout ne pas faiblir à nos propres faiblesses.

Les dirigeants de la planète agissent comme des propriétaires, et nous sommes réduit en esclavage, même si à la fin de chaque mois nous recevons ce que nous nommons un salaire. Mais n’est-il pas écrit que même le mercenaire à ce droit établit ? La différence, qui bientôt va être établie au grand jour, démontrera la différence qui existe entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas. Nous sommes dans la tourmente, mais Dieu se souvient de nous, aussi ne faiblissons pas. Nous sommes pesés, mesurés, du dedans et du dehors, et le monde, et l’église babylonienne ont été trouvés légers ; Leur sort est déjà déterminé, aussi ne demeurons pas à la botte de ceux qui ont opté pour le servilisme des peuples, les réduisant à néant.

Malachie 3/18 – Et vous verrez de nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.

Très fréquemment, les « bergers », religieux parmi les religieux de ce monde, nous prêche un évangile à l’eau de rose, ou pire encore, font de nous, en agissant par manipulation sur notre âme et notre esprit, des êtres robotisés qui avalent semaine après semaine un brouet que même les cochons ne mangeraient pas ; Et si nous regimbons, ils nous accusent de relapse et d’hérésie, désireux, si cela pouvait se faire, nous enchaîner au poteau d’un bûcher et y mettre eux-même le feu. Ils nous dépouillent non seulement de la vérité, mais également ils agissent comme si tout leur était du, tout leur appartenait. Ceci est faux, ils ont dépouillé la vérité afin de faire de nous des êtres soumis à une dictature religieuse qui n’a plus rien de la liberté spirituelle ; Ils sont à la botte de Satan est se réjouissent pour la prochaine venue de la Bête ; Ils sont entrés dans le SYSTEME religieux. Mais en réalité, ils agissent comme des seigneurs et se servent à une table d’où nous sommes tenu éloignés.

Je sais ne rien inventer et Dieu se souvient de ces menteurs lâches et hypocrites qui ont été pesés et jugés.
Bien entendu, il existe une poignée de ces frères qui braverons encore et toujours toutes institutions de servitude afin de nourrir solidement le peuple qui leur a été confié par le Seigneur Dieu. Je le sais, j’en ai connu quelques uns.

Par ce que Dieu se souvient d’Israël après quatre cent années de servitude, il se produisit un grand miracle dont on parle encore aujourd’hui dans les chaumière : le passage de la mer ouverte en son sein afin de permettre au peuple de se libérer, de s’affranchir à jamais d’Egypte.

Il en sera de même pour tous les peuples affranchis ! Il y aura reprise des possessions de jadis, restauration et réparation, ainsi qu’enracinement profond dans la foi en Christ Yéshua. Tel sera le prix de ce nouveau miracle.

Jean 16/33 – Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.

Le climat qui est dominant est celui de la haine, alors que nous sommes inondés, jusqu’à saturation, de promesses de paix et de justice ; Mais est-il possible d’obtenir l’une et l’autre en dehors de la voie du Seigneur ? Non pas ! Voyez ce qui ce passe dans la terre africaine, au nom de « dieu » des hommes sans scrupule aucun qui tuent et ravissent des enfants sous le nez des dirigeants qui ne bronchent pas, avec mille et un prétexte. Il faut que le monde s’émeuve pour les faire bouger. Incroyable n’est-ce pas ?

Le sang a abreuvé la terre, et jour après jour, il est fait mention de ces crimes de sang, tout cela accompli au nom de Dieu ! Quelle horreur frères et sœur ! Quelle monstruosité !

Nous espérions la paix…Jérémie 8/15 – Nous espérions la paix, et il n’arrive rien d’heureux ; Un temps de guérison, et voici la terreur ! — 

Alors que je me tenais devant le Seigneur de toute la terre, des mots s’imprimèrent en moi, comme cela se produit parfois lorsque l’Esprit saint veut me faire savoir afin que je dise.
N’est-il pas écrit que Dieu ne fait rien sans en avertir ses amis les prophètes ?
Amos 3/7 – Car le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.

Ces mots sont les suivants :

  • Calumet de la paix,

  • Hache de guerre enterrée,

  • Tam-tam de la joie,

  • Festivités.

Ceci est la détermination d’une volonté de cessassions d’actes guerriers, de paix établie, de réjouissance dans UN JUBILE qui enfin sera une période festive pour tous les participants, car, à ce jour, contrairement à ce que prétendent certains, il n’y a pas eu de temps festifs pour célébrer LE JUBILE DE DIEU.

Un JUBILE n’est pas ce qui s’est vécu, non pas ! Un Jubilé sera effectif lorsque les paroles écrites dans la Bible concernant cette période de 50 ans seront mises a exécution. Pas autrement. Autrement, c’est marionnettes et déguisement, c’est DECORUM.

Psaumes 119/123 – Mes yeux languissent après ton salut, et après la promesse de ta justice. serment,

Maintenant, à ceux-là qui sont lassés et blasés de ce qu’ils vivent, manifestement fatigués de lutter alors qu’ils ont eu des promesses qui tardent, voyez comment le Seigneur avertit son peuple en affirmant que des « justes » sont partis dans la patrie céleste sans avoir vu l’accomplissement de LA PROMESSE faite par Dieu. Pourtant, cette « promesse » est toujours d’actualité, et nous en serons bénéficiaires. C’est Dieu lui-même qui nous l’affirme. Hébreux 10/23 – Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle.

Ne négligeons pas la Parole divine qui nous sert d’avertissement. N’ayons pas de crainte devant cette explosion de haine destructrice, elle est annoncé et expliquée - Luc 21/28 – Luc 21:28 Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. Quand vous verrez cela , relevez la tête, notre délivrance est proche. Délivrance en tout sens du mot.

Dieu qui se souvient de nous, son peuple, nous qui sommes greffés sur « La Vie » (Christ Yéshua est La Vie de ceux qui croient en lui) nous dit encore ceci : si tu crois, tu verras la gloire de Dieu, et cela, dès maintenant.

Contrairement à tout ce qui est dit, prononcé comme vérité, il faut secouer l’ivraie afin qu’en tombe le bon grain. La foi n’est pas une succession d’interdictions, mais elle est l’affirmation de la Vérité proclamée au travers de la vie de l’Esprit saint. S’il n’est plus d’action commises par l’œuvre de l’Esprit saint, il est grand temps de prendre le temps de jauger sa foi et de faire le bilan et l’état des lieux de notre maison spirituelle.

Trop de préceptes humains noient la vérité et nous ne savons plus, pour beaucoup, dans quel courant d’eau ils nagent. La foi ne dépend pas de préceptes humains, c’est effectivement, la concrétisation d’une œuvre spirituelle que nous avons connu auprès du Dieu Eternel.

Au travers de l’épître aux Romains 10/2 , il est précisé que le peuple d’Israël n’a pas été rejeté de Dieu, malgré que celui-ci ai rejeté la connaissance de Dieu. Il prétend connaître Dieu mais en réalité, il s’affranchit de la sève nourricière qui le lie, le relie au divin par l’intermédiaire de Christ Yéshua, celui-là même dont il attend la venue, ne sachant pas qu’il s’agit en fait d’un retour.

Et bien de ceux-là qui se doivent de dire la seule vérité cachent ces éléments de la Vérité par soucis d’économie spirituelle.

DIGNE EST L’AGNEAU DE DIEU

(et lui seul) !

Apocalypse 5/9.

Et Caïphe de dire qu’il était préférable qu’un seul périsse plutôt qu’un peuple tout entier – Jean 11/50.

Selon notre facilité d’imagination, nous avons traduit « l’Agneau de Dieu » par agneau tout court ; Mais ne vous y trompez pas, Christ, l’Agneau saint et pur, ne se contente pas d’émettre des bellement ! Il parle haut et fort, Il est, même en cet instant précis, le Dieu fort et puissant qui agit pour nous tous. Christ, Agneau de Dieu, immolé pour chacun d’entre nous, est le seul digne d’ouvrir le Livre des Sceaux, le « Livre » de La Vie. Son sang versé lui donne ce droit suprême que nul ne peut se prévaloir ! Il est digne dira, un des 24 Vieillards ! L’Agneau de Dieu est digne en ce jour de mettre un terme à la corruption qui n’est pas fatalité mais vice et méchanceté, habillant l’orgueil des Nations déguisé.

Afin de vous convaincre de la vérité donnée et affirmée ci-dessus, sachez que Paul, apôtre des païens, affirme que la puissance de Dieu dans Sa puissance est suffisante afin de satisfaire et parfaire l’œuvre commencée en Eden et achevée à Golgotha, dans le seul but de redonner l’héritage perdu aux Saints (Christ est notre Héritage perdu dans la mort et retrouvé dans sa résurrection). Ceci est l’Héritage (avec une majuscule) réservé aux Sanctifiés par le Sang et non pas par la volonté des hommes (béatification des morts dans un culte irrecevable auprès de Dieu) – Actes 20/32.

Dieu se souvient de nos œuvres et notre rémunération sera à leurs mesures dans l’obéissance que nous avons eue pour agir dans le plan du Salut pour les âmes, la nôtre premièrement.

Hébreux 10/35 – N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération.

Quelques fois, nous sommes à l’images de chevaux sauvages qui piaffent faute de patience envers la finalité du but qui paraît encore éloignée ; Cependant, s’ils n’avaient plus d’œillères, ils verraient la ligne d’horizon qui est la ligne d’arrivée tant espérée.

Aujourd’hui, une œuvre s’accomplit en Côte d’Ivoire, et peu à peu elle prend forme. Pour certains, elle n’est qu’une simple projet illusoire, sans espérance, alors que pour d’autres, ils connaissent déjà l’étendue de la volonté de Dieu à l’égard de cette Nation souffrante. Ils sont dans l’attente, mais ils sont en souffrance, parce qu’ils ne voient pas la ligne d’Horizon se profiler ; Pour eux, c’est encore loin.

Savez-vous que dans la sainte Bible, deux femmes sont citées comme exemples, comme modèles d’espérance et de persuasion envers plus « grands » qu’elles : la Reine Esther, épouse juive d’un roi païen ayant procédé à la déportation du peuple juif, portant le nom d’Assuerus – Esther 7/ etune future épouse de roi, Abigaïl, femme de Nabal qui accepta de devenir la seconde épouse de David – 1 Samuel 25/40.

En quoi ces deux destins de femmes (qui encore à ce jour sont méprisées dans les assemblées) sont-ils liés ? Simplement par l’obéissance et par l’élévation. La première, élevée par le roi à la dignité de reine, en place de la reine Vashti, répudiée à cause de désobéissance, interviendra en faveur de son peuple, empêchant un homme cruel de le détruire ; La deuxième sera elle aussi celle qui fera que la maison de son époux Nabal (le mauvais, le fou) ainsi que tous ses gents soient détruit, elle y compris.

Elle obéirons à des vœux insensés, mais elles obtiendront miséricordes et satisfaction. Mardochée dira à la reine Esther qu’elle est venue au monde « peut-être » juste pour cette action, et de Abigaïl fut issue une postérité à David. Voyez comment le simple fait d’obéissance à Dieu permet à la volonté de Dieu d’entrer en action et de donner faveur à qui obtient miséricorde.

Ces deux femmes furent bénies, grandement, richement, et par elles, leurs maisons le furent également, tous comme les époux. J’ai connu certains qui fuyaient la Bénédiction parce qu’ils craignaient l’engagement envers Dieu ! JE LEUR DIRAIS QU’ILS SONT ATTEINTS DE FOLIE. Dieu veut les bénir mais ils fuient la bénédiction, tout en impliquant le Seigneur dans leur marche malingre et leur vie spirituelle rachitique.

Pour d’autres, ils regardent la Bénédiction mais ils la regardent de loin, ne voulant pas s’y frotter, par crainte aussi. Ils parlent du Seigneur sans savoir de qui il parlent, et surtout, je dirais plus encore : sans savoir pourquoi ils en parles, puisqu’ils ne savent rien de la profondeur et de la puissance qui animent et qui meut l’Esprit saint dans nos vies de chaque jour.

Il est aussi certains qui parlent d’un Royaume qu’ils ne connaissent pas, n’y ayant pas accès à cause de leur incrédulité, ou à cause de péché inavoué et non confessé, donc pas pardonné – Proverbes 28/13 – Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde.

Ils parlent encore et encore mais ce ne sont plus que des moulins à vent, des crécelles colorées et bruyantes mais sans vérité. Creuses.

Jean 18/28 à 40 – Christ fait une révélation à Ponce Pilate qui le juge innocent, mais qui va devoir se plier aux exigences du moment, et cette révélation est que, s’il est roi (c’est toi qui le dit est la réponse qu’il fait à son accusateur) ce n’est pas une royauté terrestre mais spirituelle.

Cela dépasse l’entendement humain qui est cartésien et qui n’a qu’un objectif : tout soumettre à son raisonnement cartésien.

Lorsque je lis certains ouvrages écrits « sous l’inspiration de l’Esprit saint », ou encore par d’autres qui se prétendent mandatés par Dieu pour le faire, je blêmi devant l’outrecuidance de l’esprit d’orgueil du monde les recouvrant.

Ils parlent de choses qui les dépassent dit le Seigneur - 1 Jean 4/5 – Eux, ils sont du monde ; c’est pourquoi ils parlent d’après le monde, et le monde les écoute.

Entendez-les comment ils s’adressent à nous tous et nous prophétisent mille et un secrets de Dieu, annonçant, tels des oracles, des bénédictions de pacotilles basées sur le bien-être matériel au détriment des biens spirituels qui nous sont déjà annoncés par la sainte parole de Dieu : Bien aimé dit celle-ci, je veux que tu prospères (pas de n’importe quelle façon mais selon ma volonté) - 3 Jean ½ – Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.


Voilà, bien aimés de Dieu, la véritable prospérité dont il est fait mention dans les Saintes Ecritures et comment les « devins » des églises et assemblées de tous bords nous la présente comme une essentialité spirituelle basée sur le bien matériel qui est appelé à disparaître.

La bénédiction est chose vivante, parce que son dispensateur l’est ! Ne pas se borner à la contempler de loin, mais entrer dedans, non pas de manière virtuelle mais avec foi, avec force, avec vie. Prenez-là à bras le corps, enserrez-là et mangez-là ! Nourrissez-vous de ses bienfaits, vivez par elle, sans vergogne mais fortement. Pourquoi parler de la bénédiction à voix basse ? Criez-là par dessus tout ! Annoncez que vous êtes bénis et entrez en pleine eau de la Bénédiction de Dieu ! Elle est comme lui, à son image, elle est vivante ! Elle est sainte, il l’est ! Elle est éternelle, il l’est !

La Bénédiction, cette bénédiction est l’image du Pain de vie décrit dans Jean 6 ou Christ annonce ce qu’il est vraiment : nourriture vivante de Dieu parce que Pain de Dieu, vraie nourriture et non plus manne.

Dieu se souvient de nous à notre juste mesure – Psaumes 103/14 – Car il sait de quoi nous sommes formés, Il se souvient que nous sommes poussière.

Le soleil brille pour tous et toutes, c’est la juste justice divine. Dieu n’aime pas agir contre nous, il l’a maintes fois démontré, mais c’est nous qui sommes rebelles, indociles et inconséquents, ne sachant pas peser justement la portée de nos actes. Parfois dit le Seigneur, il laisse agir la Malédiction afin qu’en elle nous trouvions guérison à notre folie mortelle et meurtrière.

Nous avons pervertis les voies d’accès qui conduisaient à la seule possibilité du salut, et nous sommes devenus les accusateurs du Seigneur ! Non seulement nous avons agis de nous-même, volontairement, mais nous nous sommes aussi laissé bercer par le langage des sirènes qui nous susurre que tout va bien quand le Mal à tout pervertis au sein de l’église qui aujourd’hui se nomme Babylone et meure jour après jour.

Ceux qui prône la bénédiction de Dieu alors que tout démontre le contraire sont deux choses : soit ils sont fous, fous ils sont… fous ! Absolument fous ! Le peuple de Dieu est navré (quand il sort de temps à autre de sa léthargie) mais très vite, sous l’action des soporifiques administrés, il perd de nouveau conscience et se laisse berner par des malhonnêtes et des m »chants.

L’ESPRIT LUCIFERIEN,

L’EGLISE DANS LA MONDIALISATION !

Cessons de nous voiler l’âme d’un voile épais, et osons enfin dénoncer la vérité ! Tant pis si elle est blessante. De deux mots il faut choisir le moindre me disait un jour un « pasteur » dans le seul but de me faire avaler une pilule des plus amère, tant elle couvrait une tolérance abjecte dans l’assemblée, et que je dénonçais. L’Esprit luciférien est cet esprit qui agite et anime le monde, il est entré dans l’eglise et il pourrit tout ce qu’il touche.

Les hommes ont marchés dans les voies de la folie, inculquant aux âmes faibles des lois perfides. L’Esprit de La Bête rugit de plus belle et bientôt son rugissement couvrira la surface de la terre.
Nous nous préparons à entrer dans la grisaille de l’uniformité : pensée unique, monnaie unique, Dirigeant unique, religion unique, LE SYSTEME DE L’UNIFORMITE grandement à l’œuvre. Pour preuve ? Le « mariage pour tous » « la manifestation pour tous » le « même genre pour tous »…

C’est en procédant ainsi que Satan espère voir La Lumière éradiquée pour toujours.

Le Seigneur nous a enseigné ceci -Jean 12/35 et 36 – Jésus leur dit : La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point : celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s’en alla, et se cacha loin d’eux.

Dieu n’oublie pas, en lui il n’est pas de sénilité d’aucune sorte ! Nous sommes oublieux, lui pas !

Alors il va nous falloir faire demi-tour sur nous-même et revenir sur nos pas afin de revenir là ou nous nous sommes fourvoyé, là ou nous avons perdu notre identité spirituelle pour retrouver ce qui est notre, ce qui fait ce que nous sommes en Christ Yéshua. Revenons à la croisée de ces deux chemins ou se trouve Christ Yéshua, le « cœur » de la Bénédiction du Père Céleste, là ou nous sommes attendus, c’est-à-dire à Golgotha, au Calvaire.

Il nous faut monter la montagne de la Bénédiction de Dieu et quitter cette vallée de perdition.
Ceci n’est pas parole utopique mais bel et bien vérité divine.

Le Seigneur, en donnant sa vie pour ceux et celles qui le voudrait, nous a ouvert cette voie dite « royale », la ou se tient le cœur du Père. Il est Rédempteur en étant le Seigneur !

C’est au Séjour des morts que christ à vaincu le diable et lui a reprit Le Chilo ! Souvenez-vous enfin de la vérité, cessez de prendre des soporifiques, vous n’en avez pas besoin. L’Autorité suprême est dans nos mains, souvenez-vous de cela ! Vous n’êtes pas orphelins, vous n’êtes pas « perdus » loin du regard de dieu ! Il vous regarde, chacun d’entre nous, il nous voit tous et toutes !

 

Christ est LE MESSAGER DE LA BONNE NOUVELLE DE DIEU ! Si vous avez des oreilles pour entendre, entendez la voix de Christ vous dire : si tu crois, tu verras la gloire éternelle déjà dès maintenant -

Jean 11/40 – Jésus lui dit : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?

Christ nous a dit : si tu tiens ferme dans la tempête, je te ferais entrer dans le « Temple » de Dieu, tu auras sur ton front le nom de Dieu, tu seras une colonne et tu n’en sortiras jamais plus ! Apocalypse 3/12 – Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.

Yéshua ne nous-a-t-il pas avertit ainsi : vous connaîtrez parfaitement ? La connaissance qui provient de la volonté divine ne correspond en rien à celle qui correspond à l’esprit luciférien. La connaissance parfaite qui vient d Dieu doit nous conduire parfaitement dans la voie « royale » alors que la connaissance de l’esprit Luciférien se traduit par une voie de perdition éternelle.

Ne soyez pas de ceux qui vendent leur âme au diable pour une poignée d’illusions.

Galates 4/9 … mais à présent que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments, auxquels de nouveau vous voulez vous asservir encore ?

 

La pensée provenant de Dieu qui vous fait converger vers la voie du salut a été spoliée et détournée de la vérité profonde dont elle est issue. Des hommes sans scrupules se sont emparés de la sainte Parole afin d’en faire un rudiment de connaissance, tenant de manière fléchie sous le joug infernal le peuple de Dieu. La sainte église se devait d’être parée d’or plus pur que l’or d’Ophyr et couverte du lin le plus pur. Pourquoi cette pacotille et ces haillons ?

 

« Mes serviteurs, mes servantes dit le Seigneur ! Ne craignez pas les Ténèbres qui a ce jour couvrent la terre ! Un jour viendra la Lumière et nul ne pourra l’éteindre. Ne craignez pas les manœuvres de l’ennemi de votre âme, c’est pure manipulation. Regardez vers le saint Trône de Dieu, et fuyez, fuyez Babylone !

Fuyez l’antre du Diable, l’habitacle des démons ! Fuyez sans rien emporter (laissez derrière vous les fausses doctrines, les poisons de la religions, les faux enseignements, le « faux pain et la coupe frelatée »…)

Laissez derrière vous vos habitudes, vos conceptions, vos arguments… Laissez et fuyez ! Babylone rugit et le serviteur du Diable est a l’œuvre, revêtu d’un vêtement de brebis, mais loup carnassier et ravageur, prêt à tout saccager sous ses pas tout en bénissant les peuples.

Sa parole est perverse, elle éloigne les âmes faibles de la vérité.

Les images du monde défilent en accéléré afin d’empêcher le monde de réfléchir et ainsi mieux choir dans le bourbier et la fange dans lesquels s’enfoncent les pas de ceux qui s’y enfoncent pour y avoir pénétré.

 

En Christ est la liberté, et il n’existe nul esclavage. Il est « venu » afin de briser le joug qui repose sur la nuque de l’humanité harassée et harnaché comme bétail. Mais vous avez préféré, pour beaucoup d’entre vous, garder et porter ce fardeau qui n’est pas mien. Je SUIS CELUI QUI EST ! Tel est le nom de celui qui vient, qui revient chercher son peuple, ses peuples.

Un monde ivre et chancelant vous tient enfermé dans une geôle étroite dans laquelle votre souffrance est constante. Est-ce que cela vient de Moi dit le Seigneur ?
La souffrance chronique dont le monde souffre n’est pas ce qui était à l’origine des choses ! Si elle participe à « l’éducation » du rebelle, elle ne doit pas s’afficher de manière constante – 1 Pierre 4/1 – Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché,

Il est un début, mais aussi une fin.

 

Vous vous êtes laissé subjuguer par l’esprit du Monde, l’esprit luciférien et maintenant vous pleurez ! Vous vivez en toutes les pauvretés qui se trouvent : spirituelles, morales et physiques. Ne suis-je pas venu afin de vous affranchir des jougs qui vous oppressent ? Jean 8/32 …vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. 

 

L’Eternel Dieu se souvient… de ce que nous sommes !

Il entends… les cris du Fils à Golgotha !

Il voit…notre honte et notre nudité !

 

Le progrès n’a pas ouvert une voie au bonheur, et vous vous demandez qui vous le fera un jour voir et goûter ?

 

Vous êtes prêts à tout accepter, même l’esprit Luciférien, prêts à acclamer la venue de La Bête !

Satan le sait ! Dieu aussi !

 

L’Esprit saint nous dit :

 

. Ouvrez les yeux… J’ai ouvert les yeux à l’aveugle !

. Ouvrez les oreilles…. J’ai rendu l’ouïe au sourd !

. Ouvrez la bouche… J’ai fait parlé le muet.

 

Celui qui acceptera de «perdre sa vie » pour moi la retrouvera dit le Seigneur, et il lui sera rendu au centuple de son espérance, de son attente.

Celui-là qui me confessera devant l’église, devant les hommes et devant le Diable, sera également confessé auprès du Père par l’OInt de Dieu.

Pour les blasphémateurs, les iniques, les mensongers, et les autres qui agissent contrairement à la volonté du Père Eternel, je ferais œuvre contraire à leurs attentes et leurs espérances seront déçues.

Nul ne peut échapper à la juste justice divine et tous se tiendront devant le Juste Juge qui juge les vivants et les morts. »

 

 

Frères et sœurs, soyez encouragés de toutes sortes d’encouragement provenant de l’amour de notre Seigneur. Cependant, ne vivez pas votre foi comme des prosélytes mais comme des disciples, soyez saints car Christ Yéshua est saint ; Soyez véritables car son nom est Le Fidèle.

Fuyez l’iniquité, afin de ne pas vous voir un jour rejetés par celui qui peut aussi vous dire : arrière de moi… je ne vous ai pas connu !

Vivez de manière vivante votre appartenance non pas à une dénomination quel qu’elle soit mais votre appartenance à Dieu, saints et oints par le sang qui a été versé pour nous, et dans l’onction de l’Esprit saint.

Fuyez l’esprit du monde, l’esprit de Babylone, et si dans votre assemblée, cet esprit est a l’œuvre, dénoncez-le et œuvrez pour que le salut prospère au milieu de vous.

 

Soyez bénis de sa sainte bénédiction, et souvenez-vous de ceci : Dieu se souvient de toutes choses, comme il se souviens de vous et de moi.

Le monde connaît cette sentence : pesé, jugé, trouvé léger !

Et pour nous ? Et pour vous ? Et pour moi ?…

 

Philippiens 2/12 – Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ;

 

SHALOM.

LE JOUR DU SEUIGNEUR EST ARRIVE, par le frère MANASSE

SOPHONIE  est l’un des douze petits prophètes. Il est l’auteur du Livre de Sophonie, qui fait partie du Tanakh ou Ancien Testament. Il vécut pendant le règne de Josiasroi de Juda, et fut un contemporain du prophète Jérémie.

Le thème qui a le plus contribué à rendre célèbre le livre de  SOPHONIE est celui « du jour du seigneur », jour de colère et de destruction.

Le jour du seigneur  apparait  essentiellement comme  la fin d’un âge de péché par conséquent  la métamorphose du peuple de DIEU.

En ce qui concerne notre nation, la Côte d’ivoire, le seigneur JESUS CHRIST a donné  la victoire spirituelle définitive,  oui mes frères et sœurs, la victoire du bien sur le mal, la victoire de la vérité sur le mensonge, la victoire de la justice divine sur l’injustice, la victoire de la lumière sur les ténèbres car il est bon de vous rappeler que la crise ivoirienne est hautement spirituelle, et nous étions bien dans un processus divin.

Oui  frères et sœurs, un combat hautement spirituel s’est déroulé sur cette nation  et notre seigneur JESUS CHRIST à travers son serviteur qu’il s’est choisi, a  vaincu Lucifer et ses suppôts. Oui le combat qui s’est déroulé dans le livre d’apocalypse 12, verset 7 s’est passé sur cette terre de la côte d’ivoire.

Comme vous le saviez «  tout ce qui est mystique, c’est spirituellement qu’on arrive à bout ».

C’est pourquoi  il fallait d’ abord que le seigneur consume tous les pactes sataniques et diaboliques sur sa nation qu’il s’est appropriée, ensuite  nettoie son écurie .Le temps ne lui  appartient il pas ?

L’heure est arrivée  maintenant, pour que le seigneur JESUS  CHRIST mette les choses en place  afin que son évangile soit annoncé  à travers le monde entier (comme mentionné dans  la sainte bible). Mon frère, ma sœur tu habites présentement la Côte d’ivoire, prépare toi à vivre cette prophétie énoncée par le prophète SOPHONIE.  

Je vous exhorte  à la prière et à la communion car le jour du seigneur est très proche.

El SABAOTH, le Dieu redoutable, les archanges et les  anges de la milice céleste de papa YHWH,  et « les oints du seigneur  » sont présents.

« Frères et sœurs « ces philistins que vous voyez présentement, vous ne le verrez plus », parole de l’éternel des armées.

 Livre du prophète SOPHONIE        

CHAPITRE 1 VERSET 14-18

 

« LE JOUR DU SEIGNEUR »

 

14-    Il est proche, le grand jour du seigneur,

Il est proche, il vient en grande  hâte.

On criera amèrement au jour du seigneur,

Le brave lui-même appellera au secours.

15-    Jour de fureur que ce jour,

jour de détresse et d’angoisse,

jour de désastre et de désolation,

jour de ténèbres et d’obscurité,

jour de nuée et de sombres nuages,

16-    jour de sonneries de cor et de cris de guerre,

contre les villes fortes (toutes les villes  et villages importants) et contre les hautes tours d’angle (les grandes bâtisses qui font la fierté du pays).

17-    Je jetterai les hommes dans la détresse,

et ils marcheront comme des aveugles,

car ils ont péché contre le seigneur,

Leur sang sera répandu comme de la poussière,

et leurs tripes comme des ordures.

18-    Ni leur argent ni leur or ne pourra les délivrer :

au jour de la fureur du seigneur,

au feu de sa jalousie,

toute la terre (la nation ivoirienne) sera dévorée ;

car il va faire l’extermination

 -et ce sera terrible-

de tous les habitants de la terre (de la côte d’ivoire).

J’ ajoute pour dire ce jour là, jour mémorial dans le monde entier, ce jour là, toutes les armées réunies du monde entier ne pourront résister face à la colère d’EL SABAOTH et « ses oints ».

Le monde entier se demandera qui  se bat en côte d’ivoire ?

Mon frère, ma sœur tu répondras à ces incrédules «   C’est l’éternel des armées avec ses anges  et ses « oints »

L’heure est à la prière sincère et la communion avec notre seigneur JESUS CHRIST.

Tout est accompli.

 

Votre frère MANASSE

Ministre Charles Rodel Dosso: Enfin, nous y sommes!!!

Ministre Charles Rodel Dosso: Enfin, nous y sommes!!!

L’Éternel des armées déclare en Habacuc 2 :2-3 :
<>.
Aussi, il y a-t-il un temps pour la prophétie et un autre pour son accomplissement. Entre les deux moments, que d’épreuves!!!
Mais, rien qu’à la gloire de Dieu. Juste un moment de séparation du vrai de l’ivraie, des incrédules des personnes de foi, des intéressés des Hommes de conviction…
En effet, annoncée depuis des lustres et confirmée au matin du 11 avril 2011 en Esaïe 2:2-5, la nouvelle Côte d’Ivoire tant attendue, est enfin là. Dans toute sa beauté et sa splendeur!!!

Que d’épreuves et d’humiliations subies!!! Que d’espoirs déçus!!! Que de trahisons enregistrées!!! Mais, nous y sommes enfin!!! La grossesse a été longue, l’attente douloureuse. Mais, elle est à son terme. Les nouvelles sont bonnes, la Côte d’Ivoire entre en travail dans quelques jours. Avec joie, la nouvelle Côte d’Ivoire sera bercée d’ici peu.

Ivoiriens, Ivoiriennes, peuple de Côte d’ivoire, la gloire de Jésus Christ pour toi, pour ta nation est arrivée. La gloire, la lumière de Dieu demandée de tous tes vœux est à ta porte. Lève-toi simplement pour l’accueillir.

En effet, Dieu annonçait de façon récurrente qu’il briserait le joug du diable du dessus du cou de la Côte d’Ivoire sans l’aide d’aucune main. Paraphrasant, Mathieu 26:31, on pouvait dire que l’Éternel briserait le père de nos malheurs de sorte que les brebis de nos douleurs soient dispersées.

Eh bien, depuis le 2 février 2014, c’est chose faite. Le père de la souffrance des ivoiriens, celui qui sème mort et désolations dans le peuple de Côte d’Ivoire a été frappé par l’Éternel des armées Lui-même et il ne s’en remettra plus jamais. Les yeux spirituels ont assez vu, le temps est venu pour que l’œil physique, incrédule voit la matérialisation de la manifestation de la puissance de Dieu dans ce pays qu’Il s’est lui-même choisi.

Dieu dans quelques jours marquera physiquement sa victoire sur satan dans le conflit ivoirien. Il mettra un terme à l’existence physique de l’incarnation de celui-ci dans la tragédie ivoirienne.
Par ce fait, l’Éternel des armées aura donné le top départ de la délivrance de notre nation, ouvert la porte de notre liberté.
Après ce signal fort et puissant de la prise en main de notre nation par l’Éternel des armées, il reviendra à chaque ivoirien épris de liberté vraie, au-delà de toute appartenance politique et religieuse de se lever spontanément afin que soient effectivement et totalement dispersés les brebis de malheurs qui écument notre pays.
Cette lutte finale sera rude mais Jésus Christ est notre certitude de victoire. Car, depuis le 23 avril 2014, il a achevé totalement et parfaitement de vaincre tous les ennemis ( sans aucune distinction) à notre profit.

Dans l’union d’action, ayant foi que tout nous est acquis et avec le courage digne de notre Seigneur, marchons résolument vers notre délivrance.

Dieu est pour nous, qui peut nous résister ???
Que l’Éternel des armées nous couvre et nous soutienne !!!

Fait le 9 avril 2014
Le Ministre Charles Rodel Dosso

12345...56

Auteur:

gehco

octobre 2014
L Ma Me J V S D
« août    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Sondage

Pensez vous que les prophéties sur la libération de la CI vont s'accomplir?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Little sparrow |
Dahniel Praise Song |
nour82 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Christ, the best way
| FratBook (la suite !)
| Benji Med